Art & Entreprise : Pébéo, les raisons du coeur

By / 31st août, 2016 / Art et entreprise / No Comments

Art & Entreprise

Pébéo: les raisons du coeur
Actualité L’Express
Par Benjamin Charpenay, publié le 23/03/2006

Chez Pébéo, le mécénat est une histoire de famille qui remonte aux années 1950, avec Claudius Chaveau, le père de l’actuel président. Cette entreprise familiale de fabrication de couleurs, produits et supports dans le domaine des beaux-arts a toujours entretenu une relation étroite avec les artistes de la région. Ici, les raisons fiscales sont largement dominées par les raisons du coeur.

Au commencement, chaque soutien aux artistes était le fruit d’une rencontre, prenant la forme d’une aide en nature – le gîte et le couvert. Alors que les artistes demeuraient sans statut, dans de mauvaises conditions sociales, Claudius Chaveau leur venait en aide en leur fournissant de quoi survivre et créer. Encore aujourd’hui, c’est cette rencontre avec les artistes de la région qui prime. Cet amour pour la création prend la forme d’expositions directement implantées dans l’entreprise, comme dernièrement avec les toiles de Piotr Klemensiewicz, un artiste marseillais. Que ce soit par pur hasard ou à cause d’amitiés de longue date, aucune règle ne s’applique lorsqu’il s’agit de donner un coup de pouce.

Si cette action de mécénat est facilitée par l’activité même de Pébéo, elle est rendue originale par son intégration dans la vie de l’entreprise. Ce soutien est fédérateur, il regroupe les employés de Pébéo, toutes fonctions confondues, autour des oeuvres d’artistes exposées de manière diffuse dans la société. Comme le souligne Eric Chaveau, PDG de Pébéo et président de Mécènes du Sud, l’art en tant que phénomène créatif «amène un éclairage différent sur nombre de situations d’entreprise, il crée des connexions». Cette aventure révèle ainsi qu’une alchimie est possible entre le monde de l’art et celui du management. D’ailleurs, selon Pébéo, il suffit de pousser la porte virtuelle de son site Gemenos pour entrer dans le monde de l’art.


Leave a Comment